0

Bisou bisou banque banque

Bonjour les bijoux,

Alors que tombent des arbres les feuilles et les glands, nous voilà en plein coeur de l’été indien, gorgées de soleil, avec nos jolis corps scintillants de bronzages mordorés, de retour d’une saison d’été riche en émotions, aventures et autres créations diverses et avariées.
Nous avons œuvré, telles des esclaves de nous-mêmes, nous auto-exploitant sans fin, pour continuer à offrir au monde nos chansons délicieuses et nos chorégraphies de cascadeuses.
Ainsi donc, nous pouvons le dire, notre disque merveilleux, emplis de promesses intenables, est en passe d’être terminé, et d’éclore dans vos oreilles tel un renouveau salutaire dans l’histoire de la musique pop.
Par souci de cohérence et d’intelligibilité (relative), nous avons choisi le 14 février comme date symbolique d’accouchement de ce cher « Disque Lazer » Hourra! Hourra!
Afin d’accueillir ce fameux petit quatrième dignement, avec force et conviction, amour et émerveillement, nous te laissons, cher public – une fois n’est pas coutume – la possibilité de devenir un grand producteur gros cigare, en souscrivant à l’avance, afin de nous aider à financer cet opus de rêve.
À l’image de tous les artistes fauchés actuels, nous procédons ainsi à une sorte de « BisouBisouBanqueBanque« ,
dans lequel TU auras ta place et ton rôle à jouer, au sein du milieu – habituellement très sélect – de l’art contemporain.
Oui, on sait, c’est chic.
Tu peux donc nous donner de l’argent, pour être non seulement assuré.e d’avoir le bébé en prématuré  et avant tout le monde, mais aussi pour nous tenir, nous maintenir, nous soutenir dans ce grand œuvre que nous accomplissons tel un destin inexplicable qu’il nous faut affronter.
Sache d’ores et déjà, cher.e futur.e product.eur.rice, que les titres sont déjà dans la boite, il ne reste plus que le mix, le mastering (parce que là ça fait bizarre y a tout en même temps, ça fait un style, mais c’est vraiment trop complexe pour qu’on comprenne la musique et les paroles sans avoir la gerbe), et aussi, ne l’oublions pas, le pressage, la confection en usine réalisée, non pas par des enfants sous-payés dans un pays situé loin là-bas, mais par des travaill.eur.euses qui cotisent (parce que jusqu’ici tout va bien).
Mais comment faire alors, pour nous aider ?!
Tu l’auras surement compris, tu peux désormais souscrire pour ce futur-fabuleux-opus, soit en venant nous voir lors de nos concerts, soit en tapotant de tes efficaces doigts potelés cette fiche de souscription, à nous renvoyer dès que tu peux.
N’hésitez pas à venir nous voir jouer à Nice, Toulouse, en Ariège, et partout dans le moooooonde !
Bien à vous, les Trash Croutes vous disent : Bisou!
Notre Super nouvelle affiche réalisée par Super Thomas Dumey (from Tlzzzz)
Colle-là partout où tu veux! Et viens la chercher en concert
21269801_1823782954302657_1083605438_n
Publicités

Fomentations secrètes…

mob-et-cie

Bien le bonjour, everybody !

Voici enfin des nouvelles (presque) fraîches du meilleur groupe de la planète croutesque. Tu en rêvais, tu t’inquiétais, et tu craignais de ne jamais plus avoir l’occasion de te dandiner tranquillou, en toute intimité dans ta salle de bain, alors que les pores de ta peau sont suffisamment ouvertes pour faire jaillir les moindres imperfections de ton corps néanmoins parfait.

Soudain, c’était la forêt allemande en plein hiver coriace, l’océan rageur, qui, de ses rouli-boulis implacables, faisait malgré toi, grimper le bpm de ton joli corazon en quête de couleurs vives, et de petits sons cristallins.

Laisse donc aller ces sombres questions vaguement existentielles dans un passé que tu oublies déjà, ô cher fan de la croutitude mordorée!

Nous revenons vers toi, pour sauver ton âme de ces vaines tourmentes. Alors « quoi de neuf docteur ? » nous direz-vous, en espérant gratter de l’info croustillante, en bon aficionados que vous êtes.

Patience les ami.e.s! On n’est pas dans Closer, ou le Nouveau détective, ni même dans le Chasseur Français (bien que parfois ça nous ferait quand même bien délirer).

les-zanimaux

Nous sommes actuellement en train de fomenter (oui oui, de fomenter! enfin bref nous fomentons) dans notre petit coin, une myriade de belles choses. Mais quelles choses ?!

Eh bien, des choses qui sont supposées rester secrètes le temps qu’il faut pour créer par la suite un formidable effet de surprise, quand ladite chose, apparaîtra sous les feux de la crampe.

Mais nous savons, public, que ce suspens t’es désormais insoutenable.

Alors voilà : en bref, telles des laborantines passionnées, nous œuvrons en toute humilité, discrètement, avec affairement et pugnacité, affermissant notre volonté plutôt que nos cuisses, pour donner vie à un nouveau petit dernier.

latelier

Oui, tu as bien lu. Oui, ton souhait le plus intime, le plus fou, le plus inavouable, est bel et bien en passe de se réaliser enfin. Oui, nous sommes en train de le faire, et nous allons le faire. Nous le ferons pour toi, et pour toi, et aussi pour toi, et toi aussi, nous le ferons, nous nous devons de le faire : pour le mooooonde !

Oui, public, à quoi bon se le cacher, avouons-le sans tricher, c’est là notre destinée, notre contribution mirifique au karma universel.

Nous devons aider ces enfants avides et toujours en quête de nouvelles ritournelles à entonner en toute occasion. Nous devons nourrir tous les esprits ternis par le mauvais vin, la hausse obscène du prix des loyers, la télé irréalité et tant d’autres fléaux innommables qui ne sont absolument pas raccord avec la beauté sous-jacente de l’Existence.

Nous devons aussi sauver tous ces pauvres parents, qui ont l’impression qu’ils sont bloqués dans l’épisode 8 de la quatrième dimension, tant ils connaissent par chœur chacune de nos chansons, le moindre interlude stupide entre deux tubes interplanétaires, et la légendaire subtilité de notre humour sans limite.

Nous voilà donc obligées de meubler, de disséminer de la poudre dans vos yeux et vos cerveaux, pour ne pas être tentées de vous vendre la mèche, sur les excitants nouveaux titres que nous travaillons secrètement, en orfèvres délicates que nous sommes…

En effet, il y a du lourd. Certes, certains et certaines ont certainement eu le plaisir d’ouïr et de jouir de nos nouvelles friandises sonores lors de nos derniers concerts, mais nous vous l’assurons : le meilleur est à venir!

gare-preparatif

Vous n’êtes pas au bout de vos joies, et c’est ce que l’on vous souhaite.

En attendant l’arrivée prochaine de notre quatrième disque laser, venez nous voir, invitez-nous, cherchez nous partout, car nous continuerons à œuvrer dans des performances dites « de concert », (c’est à dire qu’on sera toutes d’accord pour le faire).

D’abord en résidence à Carcassonne, puis en tournée d’avril (tendre mois d’anniversaire de notre union sacrée) dans le sud de la France, à Toulouse et alentours, parfois peut-être même avec nos chères mascottes du délicieux trio pop raou raou des Binouz’Ours…

Ainsi, nous continuons d’aller là où l’on nous invite (et nous nous engageons à vider votre bar à cocktails en faisant des shuffle step dig back flip, hop hop ni vu ni connu… t’as vu !).

Merci à tou.te.s celles et ceux qui nous aident, nous aiment, nous invitent, nous évitent, nous soutiennent, et nous soulagent de manière inconditionnelle, et merci aussi à tou.te.s les autres !

Portez vous bien, en attendant les concerts, le nouveau disque laser, et la fin de l’hiver !

Bisou !

gare-le-stop

crédit photos : Alain PINPIN Clément

2

Toujours plus et encore, sans cesse et pour toujours…

cropped-pressage-eu-logo.png

 

Salut à toi, ami-e de la croutittude, toi qui nous suis, nous poursuis, nous aimes, nous envies, nous détestes, nous enchantes, et nous ravis!

De retour de notre désormais traditionnel pèlerinage annuel en plat pays, revoilà l’équipe des Trash Croutes, réchauffée comme jamais, frétillante comme un petit paquet de bulles, ondulante telle une anguille dans le doux ruisseau de la vie de staaaar.
En effet, fini l’errance et la mendicité, la dépravation et les boutons, aujourd’hui les Trash Croutes sont bienheureuses de vous annoncer une Grande Nouvelle dans l’histoire de notre croupe : la courbe légère de notre aventure commune prend un ou deux kilos de plus, notre galbe s’épaissit, les vergetures rougissantes prennent place sur nos cuisseaux ardents et ruisselants de sueur alcoolisée.
Ne vous laissons pas languir plus longtemps, et entrons dans le mort ou vif du sujet !
Nous avons désormais le plaisir d’entamer non pas ce vieux camembert moisi au fond du frigo de Laura, mais une nouvelle collaboration avec l’équipe éthique et chic des audoises de Music’Al Sol.
Après avoir pleuré à la nuit, sifflé là-haut sur la colline, rampé honteusement sous les tables et vendu nos âmes au diable, nous avons enfin trouvé le pot à notre couvercle, la babouche à nos pieds, nos pieds à l’étrier.
Ainsi 2016 s’annonce chatoyante et toujours aussi velue, avec l’aide et le soutien de Claire la torrrride et de son équipe ensoleillée. A nous l’argent public, les dates affriolantes, les tournées des comités des fêtes et des zéniths!!!

musicaltrashcroutes

Plus simplement dit : c’est désormais Music’Al Sol qui va s’occuper de nous trouver des dates, nous aider à développer notre projet machiavélique, et accessoirement, à ramasser notre vomi, à traverser la route, à laver nos costumes (ça elles sont pas encore au courant), à propager la croute party dans le monde et sur d’autres planètes.
Vous pouvez trouver leur contact et visiter leur site ICI, et vous pouvez dorénavant les solliciter avec ferveur, si par bonheur vous désirez nous faire jouer dans votre salon, pour les 207 ans de votre papy, pour faire chier vos voisins, ou n’importe quoi d’autre (on est belles, sympas et ouvertes à toutes propositions).
Sachez aussi que 2015 se finit en bôôôté fascinante, car nous avons le plaisir de jouer au Bijou les 29, 30 & 31 décembre pour fêter ensemble le cap de ce monde vieillissant.
Nous vous présenterons nos éclatantes pépites mordorées et presque musicales, et, miracle(!), de nouvelles chansons inédites, toujours plus mieux…
N’oubliez pas dans tous ce flot suraigu d’informations détonantes d’aimer vos ami-e-s, vos familles, et tous les animaux, en leur offrant pour Noël un ou plusieurs CD de votre groupe favori (nous), accompagné de superbes cartes postales (disponibles ici).
Quant à nous, alors que nous travaillons d’arrache-cheveux à la confection de nouveaux tubes subtils et savoureux en vue d’un nouvel opus phonographique, nous vous offrons de bon cœur un petit cadeau de fin d’année : le clip de « Célibataire », réalisé par Emilie Mimi Lacombe et Léa Hernandez, et re-monté comme un âne par Alain Pinpin Clément.
Merci à tou-te-s et à chacun-e pour votre joie, votre soutien, votre enthousiasme, supportez vous bien, à très vite pour de nouvelles aventures… Et Bisou!
 celib

Lire la suite

0

Et maintenant… tatatatan tatatatan… que vais-je faaiiiiire?

Affichage de Licorne-3.gif en cours...
Coucou les loulous !
Quoi de neuf?

Eh bien nous avons eu l’immense plaisir d’implorer le printemps de revenir à nous, en jouant à nouveau en Belgitude, avec des fontaines de paillettes coulant à flot, des hommes et des femmes nus, des concerts intimistes, des orgies de larsen, des bras de fer, des idées folles, des nuits sans fin, des barres de rire, des frites froides, et même des pleurs endeuillés à la sauce liégeoise : la vie la vraie quoi!

Notre plaisir fut largement prolongé à Toulouse en avril dernier, où nous avons permis à tous nos fans en délire de perdre quelques litres de sueurs aux apéros du Grand Rond en prévision de « l’objectif taille de guêpe » pour cet été, alors que nous étions invitées par nos Z’amies « les Z’Omni » qui délivraient au mooonde leurs spectacles d’une qualité remarquable et d’un bon goût indiscutable. (Bisou les filles!)

Sachez également que nous sommes déjà en train de préparer de nouveau tioubes internationaux, des grands des petits, des lourds, des durs, des mous, tout comme les zizis.

Aussi, pour ceux ou celles qui nous auraient malheureusement ratées pour ces derniers concerts, ne laissez pas le désespoir vous envahir : nous jouerons en juin à Toulouse, le 19 au Bijou, et le 20 pour les 20 ans de Mix Art Myrys (oui déjà).
Vous trouverez ici toutes les infos au fur et à mesure.

Et comme on a toujours un anniversaire, une Barmitsva, un baptême, un décès, une dépression (…) à fêter, nous avons aussi laissé des disques en dépôts chez les copaings.

A Toulouse : à l’Ôbohem (138 Grande Rue Saint-Michel) et Chez Ta Mère (rue des trois piliers)

A Bruxelles : Bar Le Flip (Chaussée de Boondael, 40, Ixelles)

 

MAIS QUELLE BONNE NOUVELLE !

En plus nous avons fait … des cartes postales, car un malheur n’arrive jamais seul; ainsi tu pourras t’entrainer à calligraphier des petits mots à ta grand mère… Tu peux même les collectionner et les échanger avec tes potes, trop cool!

croutyland

Pour finir, cher public, toi qui nous aimes, nous soutiens, nous admire ou nous déteste, entend ce cri du coeur désespéré : nous sommes à la recherche d’un ou une chargé-e de diffusion, d’un tourneur-fraiseur/bookeur-se, d’une bonne âme ou même – soyons folles- d’un professionnel du métier pour nous aider à nous faire tourner la tête et à continuer à parcourir gaiement les routes, les chemins, les océans et l’espace, et ce, dans des conditions décentes.
(Hahahaha, non mais pour qui elles se prennent celles-là!)
Comprenez-nous bien : entre les galas mondains, les free parties, les manifestations tuning, les tournois de pétanque et la drogue, tout cela ne nous laisse que très peu de temps pour développer notre merveilleux groupe.
Pourtant vous êtes de plus en plus nombreux-ses à nous suivre, et ça fait très sincèrement chaud au coeur et ailleurs. Alors tous ensemble, tous ensemble, ouais! Ouais!
Donc, si par le plus inespéré des hasards, vous avez des idées, des contacts, un lieu culturel, des plans sur la comète, du poil au jambes, ou simplement des ami-e-s de la profession, remuez ciel et terre, tout comme nous, faites l’impossible, et surtout n’hésitez pas à faire tourner l’info !

Merci les coconuts, et en attendant, prenez soin de vous.
On vous aime …

Bisou !
0

Dans le dernier épisode…

« Il est né le divin enfin » (chant crétin)
Hourra! Joie dans les cœur, les corps et les caries, notre nouveau cédé est bel est bien dans la place, tout beau, tout chaud, cacao.
Après des heures, des semaines et des mois de travail acharné, voici donc une nouvelle galette pour pavaner en soirée, et glander entre glandus.
Les connaisseurs et connaisseuses sauront apprécier son design ergonomique, son nouveau style de vie, sa chance aux chansons, et son poids léger, avec du lourd dedans.
« Lorsque l’Amour ce rat mort » est le 3 ème album de ton groupe favori, et nous n’en sommes pas peu fières, tant il est rempli de bôôôôôtés musicales, de trouvailles lyriques, et de bonheurs simples, qui font de cette vie de misère un moment plus agréable à passer.
Avis aux vieux, aux tarés, aux dépressifs, aux enfants, aux parents, aux hommes, aux femmes, aux animaux, et aux plantes grasses : procurez-vous de tout urgence cette œuvre, ce chef d’œuvre, ce hors-d’œuvre, pour égayer et revitaliser vos existences dépourvues de sens, vous ne le regretterez pas!
Il est toujours à prix libre, disponible principalement dans nos concerts, mais aussi en vente chez nos amis, à Toulouse (à l’Obohem), et à Bruxelles (chez Nono!).
Et pour fêter tous ensemble cette époustouflante discographie, sachez que notre premier cédé « Ze Feurlst » (celui qui passe plus parce qu’il est mal gravé, que tu l’as trop écouté, ou que ton keumé te l’a piqué pour l’écouter en loosedé avec ses potes), est désormais accessible en téléchargement libre ici.
Eh oui, la vie est toujours plus belle dans le monde vermeilleux des Trash Croutes, et c’est une raison de plus pour venir nous voir lors de nos prochains concerts!
Visuel 3eme album - Lorsque l'amour ce ret mortps-logo-pressage

 

« Et ça continue encore et encore… » (F. cabrel)
« L’été qui s’achève, tu partiras » comme dirait l’autre, alors que de notre côté, nous n’en finissons pas de partir et d’arriver, de revenir et d’aller, c’est l’éternel recommencement qui ne cesse de nous promener sur les routes et les chemins pailletés d’étoiles et de rencontres.
Après un magnifique printemps, et un beau mois de juillet bien rempli, c’est en septembre que nous reprendrons la route, pour une série de concert mirobolants, pour te faire rêver encore.
Et comme tu es insatiable, avide, amoureux-se, en quête d’absolu et de féminitude, nous sommes en train d’organiser des petites tournées à droite à gauche, en haut en bas, en avant en arrière, sur le côté, pour que l’automne et l’hiver ne soient plus les signes de la dégénérescence, mais bel et bien la continuité du bonheur toujours renouvellé.
C’est donc encore le moment de nous inviter à jouer par chez vous, si vous vous sentez aptes, motivés, riches et dans la place to bi. Nous aimons vivre et voyager. Nous aimons partager, nous sommes ok.
En attendant que ces promesses enchanteresses deviennent une réalité palpable, sachez que les Trash Croutes vous aiment et vous remercient d’être là.
Prenez soin de vous, et … Bisou!
Horloge - Croutes + Pouf + Cloé DuTrèfle
La Maria Gilberte à Sète
0

Après une looongue période d’abstinence crouty

« Et on s’aimera encore lorsque l’amour ce rat mort » (Joe Dassin)

Salut les petits et les grands, les chauves et les poilus, les gentils et le méchants, salut peuple de la croutitude !

Ça y est, on arrive presque à bout de cette longue hibernation, on époussette les vieilles momies, on décrasse les dessous de bras, on sort de sa tanière, de son placard, de sa torpeur, et on revient à la vie!

Sachez que nous sommes en train de préparer, non pas des rognons de veau, ni des galettes bretonnes, encore moins des manifs pour tous, mais un nouveau disque.

Eh oui, un troisième car : famille nombreuse, famille heureuse (enfin pour ce qu’on en sait…)

Oui, c’est vrai, chère foule en délire, nous avons troqué nos dictionnaires contre des tablettes graphiques ultra modernes, traduisant en temps réel les méandres de nos vies de femmes. Mais pas d’inquiétude, nos breloques sonores seront toujours là, toujours plus stridentes et colorées, à l’image de nos magnifiques tenues criardes et scintillantes, pour vous divertir mirettes et écoutilles, et surtout pour faire passer le temps parce qu’entre nous, on a rien trouvé de mieux à faire.

De nouveaux tioubes interminables, incommensurables, inavouables, et parfois même inexplicables, seront gravés sur un petit frisbee musical, volant au gré des vents, laissant sur son chemin la trace de frein éternelle de notre passage dans le monde du top 50.

Et c’est donc avec joie que nous retrouverons également dès le printemps, la route des sauteries, des boums, des free party, et des concerts en ut mineur diminué de sus quatre.

Retrouvez-nous, toi et potes, en allant checker ici nos prochaines dates!

Et puis comme d’hab,

Bisou!

piou piou

piou piou

 

 

0

L’été qui s’achève, tu partiras…

Avé peuple de Crouty-land !

« L’été qui s’achève, tu partiras, à 100000 lieues de moi » Rock Voisine.

La saison des chaleurs, bonheurs, et liqueurs se termine en bôôôôôté pour les fifilles aux tutus pailletés, puisque que nous avons fini notre petite série de concerts au 4 coin du monde pour tartiner le pays de notre francophonisation téméraire, nécessaire, brassant de l’air et des airs, kitschissime et solidaire.

C’est ainsi que nous avons pu retrouver nos amis de l’Ôbohem à Toulouse, avant de partir en goguette, partager de vermeilleux moments à Montpellier, Aigues-Mortes et à Sussargues, au Festival des Vignes, accompagnées par nos chouchous d’amour : Papita, Saphir Ruby et Patim, dans le camion jaune comme Boumbo.

Que dire des gens hyper top méga groove la classe qui nous ont accueillis à Vaudreuille, même sous la pluie, avec humour, pied levé et gentillesse ?

Que dire aussi de Francine et toute l’équipe d’Issiminta sur leur arbre perché à Cordes sur Ciel ? Que de chaleur, bonheurs, liqueurs et bonne humeur échangés en ces soirées d’été!

Et puis ce fut Chalon, avec notre Oblikollectif, le seul, l’unique, son sens du devoir, et son devoir de faire la fête, ses rencontres magnifiques, ces artistes splendides, ces belles nuit sous nos bonnes étoiles!!!!!
La fatigue nous aura fait pousser des ailes et de doux poils sous nos bras frêles!

Enfin, maxi jackpot, la tournée d’août, sans aucun doute une valeur sure, un pèlerinage étincelant dans notre belle région …
Mais que c’est beau ! Les arbres, les fleurs, les rivières… Youhou!!!! Courons tous nus dans la nature bucolique!  Retour au sources à Najac, comme tous les ans, passage obligé au Petit Pas Page, oùsqu’on se sent bien, comme dans un bon bain.
Merci à l’équipe du « Salon » à Auch, qui vaut vraiment le coup d’être connus et fréquenté de tous et toutes, tout comme « Chez Pierrot » à Arcizan Avant (oui c’est un nom étrange), dans les hautes Pyrénées.
Et pour un final éclatant, big up yo yo à la « Pistouflerie » où en effet, on a bien rit.

Merci à tous !

Ce fut un bel été, nous retournons à présent dans nos petites boîtes roses, telles des poupées de son, avant de reprendre le chemin de la Belgique, où une tournée extra-ordinaire nous attend fin septembre.

En attendant, profitez en, prenez soin de vous, des autres, soyez parfaits, comme d’habitude. On vous kiffe.

Bisou!

PS : Petits Poneys se portent à vermeille !

Chalon!

0

Nouvelle version des Trash Croutes : 2.0, une nouvelle recroute !

Salut la compagnie!

L’année 2013 est déjà bien entamée, et après des vacances bien méritées, vos croutasses en folie sont de retour avec une nouvelle venue : Larousssie. En effet, malgré toutes vos supplications désespérées, le retour d’Yvette 2000 semble désormais improbable, car son activité d’élevage de poney et son nouveau job de pompom girl, lui prennent désormais tout son temps! Bref, c’est tout de même avec la plus grande joie que nous accueillons Larousssie, fraîchement débarquée du Gingeria, qui saura sans nul doute vous charmer avec sa voix de folle en furie, et son glam du macadam. Les premières dates toulousaines avec elle se sont vermeilleusement passées, au Bijou d’abord, où la salle était comble, et où nous avons eu le plaisir et l’honneur d’inviter nos amies de la croutitude : les danseuses Véranus, Josy « Susu », et Sido l’enfant-chat, ainsi que PonPon au triangle, et la reluisante Pakita DelSol au violoncelle. Un pur régal, au moins pour nous!

Puis le lendemain, à La Chapelle, haut lieu toulousain qui fêtait ses 20 ans d’existence, et où nous avons eu la chance de jouer devant un public hystérique jusqu’à 23h !!! Oulalalalala! Chose rarissime à La Chapelle, où les voisins ne semblent pas apprécier la musique et les squatteurs…

Une belle session donc, qui s’achève, alors que chacune des croutes va retourner dans son cercueil en attendant les prochaines dates…

On vous en dira plus, quand on saura pour le reste, en attendant, on vous la souhaite bien bonne, et merci à ceux et celles qui nous soutiennent dans l’adversité déconcertante des ravages de l’horribilité éparse. Et … Bisou!

2

Bienvenue dans le monde vermeilleux des Trash Croutes !

En gros les Trash Croutes, c’est bien.

Elles sont 5, elles sont belles, et surtout elles rigolent bien ! N’est-ce pas ce qu’on attend d’une femme ?

(…)

Venues des 4 coins de la France et de Belgique, elles parcourent le monde gaiement.

Le concept est simple : 2 ukulélés, une contrebasse, un métalophone, un synthé-guitare, une basse, des claquettes, un oeuf… pour reprendre en choeur et en français dans le texte, des tubes des années 60 à nos jours.

En tutu et paillettes, les Trash Croutes sont philosophes et se proposent de lutter contre la globalisation anglophone, et permettent de comprendre des textes absurdes dans un monde absurde.

Si le ridicule ne tue pas, et que ce qui nous tue pas nous rend plus fort, peut-être alors que le ridicule nous rendra plus fort ?

BISOU !