Fomentations secrètes…

mob-et-cie

Bien le bonjour, everybody !

Voici enfin des nouvelles (presque) fraîches du meilleur groupe de la planète croutesque. Tu en rêvais, tu t’inquiétais, et tu craignais de ne jamais plus avoir l’occasion de te dandiner tranquillou, en toute intimité dans ta salle de bain, alors que les pores de ta peau sont suffisamment ouvertes pour faire jaillir les moindres imperfections de ton corps néanmoins parfait.

Soudain, c’était la forêt allemande en plein hiver coriace, l’océan rageur, qui, de ses rouli-boulis implacables, faisait malgré toi, grimper le bpm de ton joli corazon en quête de couleurs vives, et de petits sons cristallins.

Laisse donc aller ces sombres questions vaguement existentielles dans un passé que tu oublies déjà, ô cher fan de la croutitude mordorée!

Nous revenons vers toi, pour sauver ton âme de ces vaines tourmentes. Alors « quoi de neuf docteur ? » nous direz-vous, en espérant gratter de l’info croustillante, en bon aficionados que vous êtes.

Patience les ami.e.s! On n’est pas dans Closer, ou le Nouveau détective, ni même dans le Chasseur Français (bien que parfois ça nous ferait quand même bien délirer).

les-zanimaux

Nous sommes actuellement en train de fomenter (oui oui, de fomenter! enfin bref nous fomentons) dans notre petit coin, une myriade de belles choses. Mais quelles choses ?!

Eh bien, des choses qui sont supposées rester secrètes le temps qu’il faut pour créer par la suite un formidable effet de surprise, quand ladite chose, apparaîtra sous les feux de la crampe.

Mais nous savons, public, que ce suspens t’es désormais insoutenable.

Alors voilà : en bref, telles des laborantines passionnées, nous œuvrons en toute humilité, discrètement, avec affairement et pugnacité, affermissant notre volonté plutôt que nos cuisses, pour donner vie à un nouveau petit dernier.

latelier

Oui, tu as bien lu. Oui, ton souhait le plus intime, le plus fou, le plus inavouable, est bel et bien en passe de se réaliser enfin. Oui, nous sommes en train de le faire, et nous allons le faire. Nous le ferons pour toi, et pour toi, et aussi pour toi, et toi aussi, nous le ferons, nous nous devons de le faire : pour le mooooonde !

Oui, public, à quoi bon se le cacher, avouons-le sans tricher, c’est là notre destinée, notre contribution mirifique au karma universel.

Nous devons aider ces enfants avides et toujours en quête de nouvelles ritournelles à entonner en toute occasion. Nous devons nourrir tous les esprits ternis par le mauvais vin, la hausse obscène du prix des loyers, la télé irréalité et tant d’autres fléaux innommables qui ne sont absolument pas raccord avec la beauté sous-jacente de l’Existence.

Nous devons aussi sauver tous ces pauvres parents, qui ont l’impression qu’ils sont bloqués dans l’épisode 8 de la quatrième dimension, tant ils connaissent par chœur chacune de nos chansons, le moindre interlude stupide entre deux tubes interplanétaires, et la légendaire subtilité de notre humour sans limite.

Nous voilà donc obligées de meubler, de disséminer de la poudre dans vos yeux et vos cerveaux, pour ne pas être tentées de vous vendre la mèche, sur les excitants nouveaux titres que nous travaillons secrètement, en orfèvres délicates que nous sommes…

En effet, il y a du lourd. Certes, certains et certaines ont certainement eu le plaisir d’ouïr et de jouir de nos nouvelles friandises sonores lors de nos derniers concerts, mais nous vous l’assurons : le meilleur est à venir!

gare-preparatif

Vous n’êtes pas au bout de vos joies, et c’est ce que l’on vous souhaite.

En attendant l’arrivée prochaine de notre quatrième disque laser, venez nous voir, invitez-nous, cherchez nous partout, car nous continuerons à œuvrer dans des performances dites « de concert », (c’est à dire qu’on sera toutes d’accord pour le faire).

D’abord en résidence à Carcassonne, puis en tournée d’avril (tendre mois d’anniversaire de notre union sacrée) dans le sud de la France, à Toulouse et alentours, parfois peut-être même avec nos chères mascottes du délicieux trio pop raou raou des Binouz’Ours…

Ainsi, nous continuons d’aller là où l’on nous invite (et nous nous engageons à vider votre bar à cocktails en faisant des shuffle step dig back flip, hop hop ni vu ni connu… t’as vu !).

Merci à tou.te.s celles et ceux qui nous aident, nous aiment, nous invitent, nous évitent, nous soutiennent, et nous soulagent de manière inconditionnelle, et merci aussi à tou.te.s les autres !

Portez vous bien, en attendant les concerts, le nouveau disque laser, et la fin de l’hiver !

Bisou !

gare-le-stop

crédit photos : Alain PINPIN Clément

Publicités